Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages animaux et plantes

 

Les pages animaux et plantes

Les animaux terrestres et marin

Les oiseaux d'Amérique du Sud 

Les oiseaux d'Amérique du Nord et Centrale

Les papillons

Les plantes

 

 

 

 

 

- 2003, on fait des folies : nous achetons un camping-car (on vieillit) pour commencer, on va pas loin, Les Saisies (73) 5 jours aux Saisies
- 2004, nous allons un peu plus loin : le Maroc, jusqu'au Tropique du Cancer.
 Nous sommes au Maroc
- 2005, nous retournons au Maroc, mais nous ne dépasserons pas Ma Fatma.
 Voyage au Maroc 01 octobre 2005

- 2009 en juin 5 jours à Prague, en avion Prague
- 2007, de nouveau le Maroc là encore nous allons à Ma Fatma.

Maroc le retour de nos vacances
- 2008, nous visitons l'allemagne, l'Autriche la Slovénie, la Croatie, la Bosnie, le Monténégro, l'Albanie la Macédoine, la Grèce, l'Italie et San-Marino.

Du nouveau enfin !!! France Belgique, Luxembourg, Allemagne, Autriche Slovenie-Croatie-Bosnie-Montenegro L'Albanie Albanie suite et fin Macedoine-Grèce Italie-San-Marin-Autriche-Allemagne-Luxemburg-Belgique-France Bilan Albanie
- 2008, 3 mois de septembre à décembre, vers le Maroc, la Mauritanie, le Mali & le Sénégal avec le camping-car.

France Maroc Mauritanie (02) Maroc (suite) Maroc (suite 1) Maroc (fin) Mauritanie (01) Mauritanie (02) Mauritanie (03) Mali Mali-Sénégal Sénégal-Mauritanie-Maroc Maroc retour Retour d'Afrique et bilan Bilan Afrique 2008
- 2009, en juin 5 jours à Prague, en avion Prague
En septembre, 69 jours de marche et 1625 kilomètres, sur le Chemin de Compostelle entre Le Puy-en-Velais et Finisterre. Saint-Jacques-de-Compostelle

-2010, en mars, 2 mois au Maroc première semaine Maroc, deuxième semaine Troisième, quatrième et cinquième semaines Maroc 2010, fin du voyage

-2010, Voyage en Améique du Sud : Faux départs Toujours à quai mais le cargo est là ! Départ du Havre suite & fin Nous sommes en Guinée Nous sommes à Montevideo, Uruguay Fin du voyage Bateau Buenos-Aires Puerto Madryn Péninsule Valdés Punta Ninfas Côte entre Punta Ninfas et Puerto San Julian Puerto San Julian à Perito Moreno Ushuaïa Torres del Paine El Calafate à Esquel Esquel San Alfonso San Alfonso (Chili) à Villa General Belgrano (Argentine) Villa General Belgrano à Tigre Le retour Deuxième période Vicuna à Copiapo Désert de l'Atacama Vers Arica Arica à Nasca Nasca (Pérou) Vilcabamba (Equateur) Vilacamba Quito Galapagos Quito, Bellavista, Misahualli, Cañar Cuenca-Quito Quito (Equateur) Nasca (Pérou) Cusco Machu Picchu Lac Titicaca Puno (PE) Salta (RA)  Salta Lobos, le retour   Faux et vrai départ !  Le retour en A.S. 3ème périodes  Nord de Salta  Sud Lipez & Uyuni  Retour vers Cordoba et Buenos Aires  En route vers l'Uruguay  Derniers jours avant le retour  Derniers jours avant le retour  Le retour en France  Hélix, notre futur home, sweet home  Escapade "Ryanair"  Helix n'est plus un camion, c'est devenu un camping-car  Premier voyage d'Hélix  L'Est marocain  Séjour Oued Ma Fatma  Première tranche de travaux: Agadir  Fin des travaux à Agadir  Retour du Maroc  Départ A.S.2013  Fin du voyage bateau  Découverte du Nord-Est Argentin  Missionnes et Iguazu  Paraguay, Corrientes, Chaco  Salta Catamarca  Fiambala - Rio Cuarto  2013 2° période Valdes  Valdes Rada Tilly  Los Manos, Parques Nationales Perito Moreno y Los Alerces  Parcs de NAHUEL HUAPI et LANIN Sud et Centre  Parc Lanin suite et Fin, Chili Parc Conguillio  Parc Conguillo (Chili) à San Pedro d'Atacama via l'Argentine

 

Page pratique Argentine et Chili du sud Points GPS bivouacs Argentine

Points GPS bivouacs Chili  Points GPS bivouacs Uruguay Points GPS Equateur Points GPS bivouacs Pérou

Points GPS des contrôles phytosanitaires Points GPS HSBC : Argentine, Chili, Pérou.

Points GPS remplissage gaz : Argentine, Chili, Equateur, Pérou.

Liens, téléchargements cartes GPS pour Garmin

 Nouveau: Bivouac : Uruguay, Argentine, Bresil, Paraguay 2013

Recherche

Voyages

 

Nos voyages et nos autres voyages, Maroc Algérie, Canada toujours en Mobylette

-1971 Paris Abidjan Dakar en Mobylette

- 2003, on fait des folies : nous achetons un camping-car (on vieillit) pour commencer, on va pas loin, Les Saisies (73) 5 jours aux Saisies
- 2004, nous allons un peu plus loin : le Maroc, jusqu'au Tropique du Cancer.
Nous sommes au Maroc
- 2005, nous retournons au Maroc, mais nous ne dépasserons pas Ma Fatma.
Voyage au Maroc 01 octobre 2005

- 2009 en juin 5 jours à Prague, en avion Prague
- 2007, de nouveau le Maroc là encore nous allons à Ma Fatma.

Maroc le retour de nos vacances
- 2008, nous visitons l'allemagne, l'Autriche la Slovénie, la Croatie, la Bosnie, le Monténégro, l'Albanie la Macédoine, la Grèce, l'Italie et San-Marino.

Du nouveau enfin !!! France Belgique, Luxembourg, Allemagne, Autriche Slovenie-Croatie-Bosnie-Montenegro L'Albanie Albanie suite et fin Macedoine-Grèce Italie-San-Marin-Autriche-Allemagne-Luxemburg-Belgique-France Bilan Albanie
- 2008, 3 mois de septembre à décembre, vers le Maroc, la Mauritanie, le Mali & le Sénégal avec le camping-car.

France Maroc Mauritanie (02) Maroc (suite) Maroc (suite 1) Maroc (fin) Mauritanie (01) Mauritanie (02) Mauritanie (03) Mali Mali-Sénégal Sénégal-Mauritanie-Maroc Maroc retour Retour d'Afrique et bilan Bilan Afrique 2008
- 2009, en juin 5 jours à Prague, en avion Prague
En septembre, 69 jours de marche et 1625 kilomètres, sur le Chemin de Compostelle entre Le Puy-en-Velais et Finisterre. Saint-Jacques-de-Compostelle

-2010, en mars, 2 mois au Maroc première semaine Maroc, deuxième semaine Troisième, quatrième et cinquième semaines Maroc 2010, fin du voyage

-2010-2011, Voyage en Améique du Sud avec un camping-car capucine : Faux départs Toujours à quai mais le cargo est là ! Départ du Havre suite & fin Nous sommes en Guinée Nous sommes à Montevideo, Uruguay Fin du voyage Bateau Buenos-Aires Puerto Madryn Péninsule Valdés Punta Ninfas Côte entre Punta Ninfas et Puerto San Julian Puerto San Julian à Perito Moreno Ushuaïa Torres del Paine El Calafate à Esquel Esquel San Alfonso San Alfonso (Chili) à Villa General Belgrano (Argentine) Villa General Belgrano à Tigre Le retour Deuxième période Vicuna à Copiapo Désert de l'Atacama Vers Arica Arica à Nasca Nasca (Pérou) Vilcabamba (Equateur) Vilacamba Quito Galapagos Quito, Bellavista, Misahualli, Cañar Cuenca-Quito Quito (Equateur) Nasca (Pérou) Cusco Machu Picchu Lac Titicaca Puno (PE) Salta (RA)  Salta Lobos, le retour   Faux et vrai départ !  Le retour en A.S. 3ème périodes  Nord de Salta  Sud Lipez & Uyuni  Retour vers Cordoba et Buenos Aires  En route vers l'Uruguay  Derniers jours avant le retour  Derniers jours avant le retour  Le retour en Franc

-2012-2013, changement de véhicule pour un camion Iveco 4X4 de 10 tonnes, aménagement, voyage au Maroc et retour en Amérique du Sud : Hélix, notre futur home, sweet home  Escapade "Ryanair"  Helix n'est plus un camion, c'est devenu un camping-car  Premier voyage d'Hélix  L'Est marocain  Séjour Oued Ma Fatma  Première tranche de travaux: Agadir  Fin des travaux à Agadir  Retour du Maroc  Départ A.S.2013  Fin du voyage bateau  Découverte du Nord-Est Argentin  Missionnes et Iguazu  Paraguay, Corrientes, Chaco  Salta Catamarca  Fiambala - Rio Cuarto  2013 2° période Valdes  Valdes Rada Tilly  Los Manos, Parques Nationales Perito Moreno y Los Alerces  Parcs de NAHUEL HUAPI et LANIN Sud et Centre  Parc Lanin suite et Fin, Chili Parc Conguillio  Parc Conguillo (Chili) à San Pedro d'Atacama via l'Argentine Atacama (Chili) retour France 

-2014 Voyage au Maroc avec le camping-car capucine et retour en Amérique du Sud :

Intermede-au-Maroc-Mons-en-Pevele-a-Nador Intermede-au-maroc-Nador-Aagadir Intermede-au-Maroc-Agadir-Mons-en-Pevele Oiseaux-d'Amerique-du-Sud-1 Bad-kissingen Escale-a-Istanbul Buenos-Aires-Sao-Jose-Do-Norte-Bresil Sao-Jose-Do-Norte-Fos-De-Iguacu Fos-Do-Iguacu-Bonito Bonito-San-Jose-De-Chiquitos San-Jose-De-Chiquito-Copacabana Copacabana (Bolivie) Huaraz (Pérou) Huaraz San Ignacio (Pérou) L'Equateur Colombie du Sud Colombie du Nord Escapade à Medellin et Guatapé Santa Fé de Antioqua Carthagene et retour à la maison Intermède à Madère avec Stéphanie et Jean-Luc Canada nous voilà (Montréal) Le Quebec sous la neige Gaspésie et chaleur New Richmond à North Sydney Terre-Neuve, St-Pierre-et-Miquelon, Labrador Canada début deuxième période Canada fin 2016 USA du 04/10/2016 au 10/10/2016 Yellowstones Arches NP. Dead Horse Point State Park, Canyonland National Park  Monticello , Valley of the Gods, Monument Valley, Mesa Verde, Irish Canion Hanksville Hurricane Mesquite, Valley of Fire State Park, Grand Canyon National Park, Las Vegas Vallee de la Mort, Sequoia Yosemite National Park San Francisco , Monterey, Les Missions Los Padres, Malibu, Mojave, Josuha, Los Angeles, retour en France Retour Los Angeles Baja California Nord (Mexique) Baja California Sur. Guerrero Negro, Santispac Santipac La Paz (Mexique) Mazatlan, Melaque Melaque, Oaxaca Oaxaca, Frontera Corosal Frontera Corosal, Uxmal, Celestun, Frontera Corosal Kankirixche, Mayapan, Rio Lagartos, Cancun, retour France -2017 : Retour au Mexique De Cancun à Mahahuala (Mexique) Mahahuala (Mexique) à Crookred Tree (Belize) Crookred Tree (Belize) Tikal (Guatemala) Ixobel à Antigua (Guatemala) Potzun, Atitlan (Guatemala) Playa Escobilla (Mexique) Santa Maria del Tule Hierve del Agua Oaxaca Zipolite (Mexique) Playa Mazunte, Jardin Botanica, Helia Bravo Hollis La Malinche - El Tajin – Playa Esmeralda Xalapa – Catameco – Cascada Escondida Tlacotalpan – Hierve el Agua – Tlacochahuaya –San Francisco de Lachigolo – Mons-en-Pévèle -2018 : Retour au Mexique janvier 2018 Oaxaca, Guanajato Guanajato, San Miguel de Allende Les missions du Queretaro, Cascades de Tamul Tamasopo, Zacatecas, Ojinaga USA Presidio, (Texas) Big Bend State Park et National Park, Seminole Del Rio, Kerrville, Castroville, Missions San Antonio, Choke Canion State Park Laredo, Casa Blanca, Bentsen State Park, Padre Island, Goliad, Brazo Ben, Port Bolivar New Orleans, Laura Plantation Louisiane, Cameron, Abbeville, Lac Martin, Thibodaux, Segnette State Park Mississipi, Natchez et Natchez Trace Parkway Tennessee, Natchez Trace Parkway, Meriwether Lewis, Cherokee National Forest, Great Smoky Mountains NP, Blue Ridge Parkway, Skyline Drive, Shenandoah NP Happers Ferry National Historical Park, Einsenhower Historic National Site, Maison de Franklin D. Roosevelt, Vanderbuilt Mansion Fin du voyage, le Qubec et retour en France Retour en France et nos déplacements en 2018 (Maroc) -2019 : Nouveau départ, Maroc et travaux Remontée vers Tanger En mer Italie les Cinque Terre Italie, Pise, Florence, Sienne et Assise Pompéi, Matera Lecce, Otrento, Gallipoli, Locorotondo, Alberobello Albanie Grèce : Macédoine Occidentale, Epire, Grèce Centrale Grèce : Peloponèse, première partie Grèce : Peloponesedeuxième partie, Mystra, Githion, Monemvassia Grèce : Epidaure, Nauplie, Mycenes, Acient Nemea, Lac Stymphale, Kalavrita Grèce, Delphes, Ossios Lucas, Lack Plastiras, Les Météores, Verginia, Thessalonique. Grèce le retour Turquie, première partie, Troia, Apollon, l'Asclépion. Turquie, Ephèse, Sélçuk, Milet, Didime, Aktur. Turquie, Aphrodisias, Pamukkale, Konya, Sultahani. Turquie, Cappadoce, Hilara, Goreme, Turquie, le retour. Géorgie et Arménie. Iran, première partie, Tabriz, Kashan. Iran deuxième partie, Isfahan, Persepolis, Chiraz, Queshm. Emirats Arabes Unis, Oman peninsules de Musandam premières partie.

 

 

Pages pratiques GPS

Points GPS des Bivouacs Italien 2019  Points GPS des Bivouacs Albanais 2019 Points GPS des Bivouacs Grec 2019

Points GPS des Bivouacs canadien Points GPS des bivouacs USA  Points GPS  des bivouacs mexicain

Points GPS des bivouacs béliziens  Points GPS des bivouacs guatémaltèques

Points GPS des bivouacs argentins  Points GPS des bivouacs uruguayens Points GPS des bivouacs chiliens Points GPS des bivouacs boliviens

Points GPS des bivoucs péruviens Points GPS des bivouacs équatorien  Points GPS des bivouacs colombiens Points GPS des bivouacs brésiliens

Points GPS de tous les bivouacs AMS de 2010 à 2014

Quelques vidanges en Amérique du Nord  Points GPS des contrôles phytosanitaires

Points GPS remplissage gaz : Argentine, Chili, Pérou, Equateur, Colombie

Points GPS HSBC : Argentine, Chili, Pérou

 

Liens, téléchargements cartes GPS

pour Garmin

 

Acheter un Véhicule au Quebec

 

2012 changement de véhicule pour un camion Iveco 4X4 de 10 tonnes, aménagement, voyage au Maroc et retour en Amérique du Sud :

Videos libre

La piste 34 de Fiambala à Pedra Pomez 

Route de Kuelap à Cajamarca

Optimisation du chargement (Maroc)

La raie de Zizou, Neilla (Maroc)

Invasion des criquets (Maroc)

Pêche à Ma Fatma (Maroc)

 

Ma Fatma,

pêche à la courbine des falaises (Maroc)

 

 

Hélix, gué à gué (Argentine)

 

Premier plantage

Cordillères des Andes (Chili)

 

Deuxième plantage

Cordillères des Andes (Chili)

Paso Negro 4780 mètres (Argentine-Chili)

Parc d'Ibera (Argentine)

Valdes 3 (Argentine)

Saut du pont de Misahuali (Equateur)

 

Catégories

29 novembre 2019 5 29 /11 /novembre /2019 13:38

Dimanche 3 novembre 2019

      Les formalités d’entrée en Iran ont duré 1h30, sans faciliteurs, sans argent et sans assurance ! Et sans visite du véhicule ! Il a fallu passer de bureau en bureau, sans trop savoir où aller, quoi faire et, surtout, sans se comprendre mutuellement, mais sans stress !

Iran, première partie : Tabriz-Kashan

        Nous voici donc en Iran, à Noordooz (ou Nurduz) : il nous faut des rials : les 2 bureaux de change sont, soit fermés, soit refusent les euros ! L’hôtel de la petite ville ne les accepte pas non plus ! Je vais me renseigner auprès du dernier guichet, coiffée de mon châle : je dois aller au 1er bureau, donc tout retraverser, à pied bien sûr, et il y a du chemin à parcourir ! Arrivée au bon endroit, je dois laisser mon passeport et mon visa au bureau ; avant que je n’atteigne le bureau de change, un changeur au noir m’aborde pour me vendre les précieuses devises, à son avantage, bien sûr ! Mais, je lui montre le taux de change officiel sur mon téléphone et, à ma grande surprise, accepte et nous faisons la transaction. Récupération de mes papiers et retour au camping-car !

Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan

        Nous quittons enfin Noordooz, longeons l’Arménie et arrivons à Siyahrud, petite localité où nous faisons le plein de gasoil à 0,03 euros le litre ; avec un grand sourire, nous payons 1,5 euros !

        Sur les conseils du pompiste, très aimable, nous nous garons de l’autre côté de la route pour la nuit ; nous avons avancé les horloges de 30 minutes !

        A 21h, l’armée (ou la police ?) veut nous déloger mais, finalement, accepte que l’on reste là.

Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan

Lundi 4 novembre 2019

      Ce matin, il fait beau mais le brouillard remonte de la vallée ; nous longeons l’Azerbaïdjan, de l’autre côté de la rivière ; très beaux paysages de montagnes enneigées avec la brume en contrebas !

Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan

        Détour pour Asiab où nous pouvons admirer de magnifiques cascades qui chutent dans le sens de la longueur ; il nous faudra marcher dans la rivière (peu d’eau) pour les admirer !

Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan

        2ème arrêt : Jolfa (on entre dans une zone libre ?) ; de nombreux miradors longent la frontière. C’est ici que nous assurons le camping-car, ce qui fut une vraie galère à cause des nombreuses coupures d’Internet ; nous changeons aussi des euros, 100 contre 12 200 000 rials !!! 2 heures plus tard, tout est enfin ok, nous quittons la ville, par une grande zone commerciale et déjeunons sur l’un des parkings. L’armée, encore elle, s’arrête pour savoir ce qu’il en est, dans un esprit « bon enfant ».

        A la sortie de Jolfa, nous montrons nos passeports, une fois de plus ; halte à Chupan Church, construite en 1518 pour les bergers et les gens qui ne pouvaient pas accéder aux églises.

Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan

        Puis, nous prenons une petite route de montagne, le long de la rivière Aras, qui nous mène au magnifique Monastère St Stéphane, datant du 1er siècle ;

Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan

dans la chapelle, subsistent des peintures des XVI et XVII ème siècle ; beau musée que l’on a ouvert à notre demande !

Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan

        Ensuite, la route serpente sur les hauts plateaux, plutôt désertiques, traversons plusieurs villages ; nous sommes toujours entre 1500 et 2000 mètres ; nous avons parfois de la piste, correcte par temps sec !

Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan

        Arrivée à Qareh Kelisa (Monastère Saint Thaddée) ; bivouac au pied du monastère que nous visiterons demain ; à 19h, il fait 6° seulement, à 1835m.

Iran, première partie : Tabriz-Kashan

Mardi 5 novembre 2019

      Ce matin, -2,7° ! Beau mais froid ! Les vitres sont givrées à l’intérieur de la cabine !

Nous visitons cet ensemble médiéval entièrement rénové, très beau : l’église, les cours, la petite chapelle en pierres blanches et noires (1319-1329), un ensemble avec les meules pour moudre le grain : c’est le site le mieux conservé d’Iran !

Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan

        Départ vers 9h30 : les eaux usées semblent gelées dans la cuve, le gasoil est un peu figé !

        1er contrôle de police et de l’armée : bon enfant quand ils apprennent que nous sommes français, grâce à M’Bappée, Thierry Henry et…Macron !

        Les paysages sont moins sympas, la circulation anarchique : ils doublent à droite quand ce n’est pas possible à gauche ! La traversée de Marand n’est pas drôle du tout !

        A la sortie de la ville, nous déjeunons sur un parking en terre ; là, les eaux usées s’évacuent, elles étaient donc bien gelées ce matin !

        L’après-midi, la circulation est plus fluide ; nous allons dans une station pour faire le plein de gasoil ; il était affiché à 300 IRR le litre ; en tant qu’étranger, il sera à 1000 IRR ! Ça ne fait que 0,021 euros au lieu de 0,006 euros ! 8 euros le plein !!!

Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan

        Tabriz : circulation dangereuse et pénible ! Nous arrivons miraculeusement sans encombres au Park Mozafer, vers 16h30, où nous retrouvons les 2 allemandes, rencontrées plusieurs fois et les 2 espagnols qui étaient nos voisins à Thessalonique, en avril ! Le monde est vraiment petit !  Un autre fourgon allemand aussi.

        Un iranien, Reza, ancien professeur d’anglais à l’université, vient proposer ses services pour nous faire découvrir Tabriz ; nous nous mettons d’accord sur le prix ? (Reza, téléphone : +98 936 282 9846) En attendant demain, il nous aide à acheter une carte Sim iranienne et à installer Internet sur le téléphone.

Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan

Mercredi 6 novembre 2019

      Aujourd’hui, journée visite, sous le soleil ! Ponctuel, Reza arrive à 9h : nous prenons un bus (hommes et femmes séparés, chacun son entrée!) pour visiter la Mosquée Bleue, qui n’est pas bleue, construite en 1465, recouverte de splendides carreaux en majolique turquoise ; détruite par le séisme de 1773, il ne restait que l’Iwan (porche voûté) et le tombeau de Jahan Shah ; les restaurations ont pris beaucoup de temps, le résultat est splendide.

Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan

Puis, le musée d’Azerbaïdjan qui abrite des pièces remarquables et très anciennes : monnaie, sculptures, tapis…

Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan

        De là, nous marchons jusqu’au Bazar, classé au Patrimoine mondial de l’Unesco, couvrant 7 km2 ; c’est un dédale de passages couverts aux belles voûtes en briques, 24 caravansérails ; il existe depuis 1000 ans ; chaque section est consacrée à une spécialité : épices, tapis, chapeaux, cuir, fruits, légumes…

Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan

        Déjeuner dans l’un des nombreux restaurants, bon et copieux, pour 11,5 euros tout compris, pour nous 3 !

Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan

Après le repas, nous admirons l’extérieur d’une mosquée ; puis, un taxi nous ramène au Park Mozafer ; la discussion se poursuit autour d’un café : programme du lendemain, conseils sur la suite de notre périple en Iran, comparaison de nos modes de vie respectifs.

Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan

Jeudi 7 novembre 2019

      Vers 10 h, Reza revient pour une 2ème journée de visite ; nous prenons le métro (chinois) pour visiter l’Hôtel de Ville, emblème de Tabriz, construit en 1930 ; sa tour ressemble à Big Ben, en plus petit ! L’architecte, allemand, l’avait conçu en forme d’aigle, vu du ciel ; au rez-de-chaussée, belle collection de cartes, de photos, de tapis (l’un mesure 16 m sur 7 !).

Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan

        Ensuite, Reza nous emmène visiter un caransérail, dans le bazar ; de là, nous allons admirer Arg-e Tabriz, immense édifice en brique, qui faisait partie d’une citadelle imprenable, du début du XIVème siècle, appelé « l’Arche » ; hélas, cet ouvrage remarquable est éclipsé par son voisin « l’Imam Komeini Mosalla », encore plus massif.

Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan

        De là, le métro (hommes et femmes sont mélangés) nous amène au Parc Elgoli, à 8 Kms au sud-est : espace vert organisé autour d’un lac artificiel, au centre duquel se dresse la reconstitution d’un palais Qadjar où se trouve un restaurant où nous déjeunons.

Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan

        Un taxi nous ramène au bazar où nous achetons viande, pain, fruits et légumes, avant de reprendre le métro pour rejoindre le camping-car ; nos voisins allemands sont partis mais nous ont laissé un petit mot.

        Reza s’attarde et nous discutons de tout et de rien ; ce fut une belle rencontre !

Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan

Vendredi 8 novembre 2019

        Début de matinée à échanger avec nos voisins français, espagnols, hollandais et…Reza qui nous a apporté une boîte de chocolat ; en retour, nous lui donnons un pot de confiture-maison !

        Une tache sous le moteur : une fuite d’huile ? Après inspection, Dominique ne détecte rien d’anormal, à surveiller ! Les espagnols nous apprennent qu’un tremblement de terre a eu lieu cette nuit ! A 100 kms au sud, 5,9 sur l’échelle de Richter, 4 morts ; nous n’avons rien ressenti, les autres non plus !

Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan

        Nous quittons Tabriz vers 11h ! Circulation fluide mais toujours aussi anarchique et imprévisible ! Après une route de montagne assez calme, nous arrivons à Kardovan, où il y a foule ! Nous sommes vendredi, équivalent au dimanche chez nous ! Péage à l’entrée ; avec beaucoup de mal, nous trouvons à stationner sur un pseudo parking en terre, en pente et payant !

Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan

Samedi 9 novembre 2019

      Ce matin, 0° à 6h ! Brrr ! Mauvaise surprise : plus de gaz ! Gelé ? Non, les 2 bouteilles vides ! Nous sommes encerclés par des moutons ! Le soleil se lève et nous réchauffe ; nous reprenons la même route jusqu’à Khosrow Shahr.

Iran, première partie : Tabriz-Kashan

        Les traversées de villes ne sont pas évidentes, circulation horrible, signalisation en farsi ! A la recherche de GPL, un iranien se renseigne pour nous et nous emmène dans un endroit que nous n’aurions pas trouvé, hyper sympa ! Les 2 bouteilles sont vides mais nous ne pouvons en faire remplir qu’une ; pour l’autre, l’adaptateur est inadaptable ! 1er problème à moitié résolu !

Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan

        2ème problème : le gasoil ! Utilisé seulement par les camionneurs et avec une carte qu’ils achètent, nous devons faire appel à quelqu’un qui a cette carte et qui accepte de nous la prêter, souvent en payant plus cher, 3 fois plus, parfois davantage ! Cela ne fait quand même que 8 ou 10 centimes d’euros le litre au lieu de 4 !

Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan

        Nous reprenons la route, plutôt monotone, vastes zones industrielles ; l’après-midi, davantage de végétation, d’arbres le long d’une rivière ; la route est d’abord toute neuve mais ça ne dure pas ! La suite est en piteux état et monte jusqu’à 2319 m. Le volcan Küh-e Zendā-Soleymān apparaît, son ascension est possible jusqu’au cratère.

        Arrivée au pied de la Forteresse Takht-e Soleyman que nous visiterons demain.

Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan

Dimanche 10 novembre 2019

      Ce matin, visite de la Forteresse du IIIème siècle, au milieu de laquelle se trouve un lac de cratère, qui fournit encore 90l/s. et qui alimente un Temple de l’Eau ; au cours des siècles, Takht-e Soleyman servit de résidence d’été aux Khans mongols. Les murs de briques de boue ont 12 m. d’épaisseur, avec des bastions semi-circulaires, l’ensemble est de forme ovale ; on y trouvait des bains, plusieurs temples, une mosquée, des allées couvertes ; un musée complète la visite (il faut demander son ouverture !).

Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan

        Puis, à quelques kms, se dresse le volcan Zendan-e Soleyman , que l’on peut escalader, entre 97 et 100 m de haut ; son originalité est son cratère, un énorme trou de 80 m. de profondeur et 65 m. de diamètre, impressionnant ! Avant de partir, le gardien demande à voir l’intérieur du camping-car !

Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan

        Ensuite, par précaution, nous faisons le plein de gasoil, cette fois, seulement le double du prix, donc un plein à 2 euros !

        Retour en arrière : alternance de pistes et de routes goudronnées, dans un état correct, mais gare aux dos d’ânes souvent mal visibles et peu annoncés ! Nous montons jusqu’à 2595 m. et les descentes sont très raides !!! Les paysages sont grandioses.

Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan

        A l’entrée de Zanjan, le GPS nous fait traverser une zone industrielle ( ?) avant de retrouver une autoroute à péage que l’on ne paie pas !

        Arrivée à Soltāniyeth, fondée en 1302 et détruite ; on peut admirer le Mausolée d’Oljeitu que nous visiterons demain ; nous nous garons dans un parc municipal où nous retrouvons Nedera et Joshua, nos espagnols de Thessalonique et de Tabriz !

Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan

Lundi 11 novembre 2019

      La nuit a été calme ; nous visitons le Mausolée d’Oljeitu qui domine, du haut de ses 48m. ; cet édifice octogonal supporte l’une des coupoles les plus grandes du monde, faite de briques vernissées turquoises et entourées de 8 minarets, en partie tronqués ; l’intérieur est tapissé d’échafaudages ; un escalier en colimaçon conduit à une terrasse ; au sous-sol, un tombeau.

Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan

        Nous quittons la ville vers 9h30 et prenons l’autoroute ; les paysages sont sans grand intérêt mais c’est un gain de temps, beaucoup de zones industrielles ; le ciel est brumeux, pollution ou phénomène naturel ? Ainsi, nous évitons Téhéran.

        Opération « gasoil » : nous ferons 5 stations et plus de 40 kms de détour pour profiter de la carte d’un vieil iranien pour 30l. et au prix officiel (0,02 euros le litre !) ; nous pouvons continuer !

        La sortie de la ville est laborieuse, la circulation intense ; arrêt forcé pour replacer le tuyau de gasoil qui avait sauté avec les secousses ; plus loin, nous ratons la sortie ! Le gasoil manque à nouveau ! A la station, un routier nous « prête » sa carte et nous payons 5 fois le prix affiché ! Mais, nous avons le plein ! Retour en arrière pour stationner à Jafariyeh, devant une sorte de parc.

Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan

Mardi 12 novembre 2019

 

      A 6h30, il fait jour (nous sommes plus à l’Est) ; mauvaise nouvelle : petite fuite de gasoil, un petit trou au réservoir ! Dominique bouche le trou du réservoir avec du savon, à l’ancienne, et cela s’avèrera efficace dans la durée !

Iran, première partie : Tabriz-Kashan

        Nous reprenons l’autoroute à Qom, que nous contournons, et donc, circulation anarchique ! Au péage, les employés de plusieurs cabines nous saluent…en farsi ! Sympas ; beaucoup d’automobilistes et de routiers en font autant quand ils nous doublent !

        A 75 kms de Kashan, entre 2 autoroutes, nous apercevons un caravansérail ; dans la banlieue de Kashan, nous essayons de remplir la 2ème bonbonne de gaz mais c’est fermé ! Tant pis !

        Sur les hauteurs de Kashan, à plusieurs kms, nous trouvons le Parc de loisirs, apparemment fermé, mais nous pouvons entrer et nous installer, super ! Nous sommes tout seuls !

        Programme : la lessive ! à la main, dans une eau tiède (aux sanitaires femmes) et séchage dans une gloriette, au soleil ! Tout sera sec dans la journée ! Il était temps, les placards étaient presque vides !

Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan

        L’après-midi, séquence « blog-photos », en attendant de pouvoir publier, quasi impossible ici !!!

Mercredi 13 novembre 2019

        Encore une belle journée qui s’annonce ! Nous quittons le parc pour Kashan ; nous nous garons le long d’une grande avenue et prenons un taxi, direction le Bazar ; celui-ci est différent : beaucoup de bijoutiers, d’anciens caravansérails, des mosquées, des madraseh (écoles coraniques) et des hammams ; des coupoles splendides formant des puits de lumière. Kashan est connu pour son eau de roses, d’où de nombreuses échoppes !

Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan

        Après quelques courses, nous visitons Masjed-e Agha Borzog, une mosquée du XIXème siècle ; la porte compte autant de clous qu’il y a de versets dans le Coran ! Une première cour donne accès aux différentes parties et surplombe une 2ème cour ; 2 minarets, ornés de carreaux de faïence, entourent un dôme imposant ; l’Imam nous encourage à visiter l’intérieur.

Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan

        De là, nous découvrons un mausolée du XVIème siècle, Khajeh tag Ad-din, où se trouvent 2 tombeaux.

Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan

        Ensuite, un taxi nous ramène au camping-car et nous partons à Nushabad découvrir les villes souterraines : un tunnel de 8 kms servait de refuges lors d’invasions ennemies ; chaque maison « en surface » avait une porte secrète pour accéder à ces souterrains aménagés.

Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan

        Puis, direction Aran O Bidgol où se trouve la magnifique mosquée Mohamed Helal Shrine, une splendeur méconnue des guides touristiques ; sur le côté, des tombes relativement récentes, que nous n’avons pas pu identifier !

Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan

        Retour au Parc où nous avons la surprise de revoir Denise avec son 4x4, maintenant immatriculé en Iran, pour passer plus inaperçue, nous dit-elle !

Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan
Iran, première partie : Tabriz-Kashan

Partager cet article

Repost0
29 octobre 2019 2 29 /10 /octobre /2019 10:56

Géorgie 

Jeudi 24 octobre 2019

        Au revoir la Turquie ! Bonjour la Géorgie !

Dominique passe les frontières avec le véhicule ; moi, à pied, par un long couloir fermé et vitré ; je sors de Turquie et entre en Géorgie ; puis, je rejoins Dominique ; nous revoici en Europe ! 50 mn pour les 2 passages ! Avant de reprendre la route, sur place, nous prenons une assurance et changeons nos livres turques, une partie paiera l’assurance ; pendant toutes ces transactions, l’employé n’a prononcé qu’un mot : passeports ! Le reste s’est fait en silence et par gestes !!!

        Et c’est parti pour explorer la Géorgie, non prévue au programme, donc sans carte ni guide, seulement le téléphone ! Passage à la station service pour le plein de gasoil à 0,75 euros/l.

        Nous revoyons des églises ; les villages semblent pauvres et tristounets ; les paysages sont sympas, aux couleurs automnales mais les routes sont très moyennes, voire mauvaises : beaucoup de trous et de dos d’ânes !

Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie

        Déjeuner face à des maisons troglodytes, Vardzia, que nous visiterons ensuite,

Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie

hélas sans aucune explication, mais très étendu ; elles dateraient du XIIème siècle et comportent environ 600 salles, creusées dans la falaise et sur plusieurs niveaux ;

Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie

; puis, visite de Vardzia Upper : une église et un monastère du XVIème siècle, ce dernier est en cours de restauration ; une dame (nonne ?) nous ouvre l’église, orthodoxe.

Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie

        Retour au parking de ce midi pour passer la nuit ; plus haut : des Russes ; en contrebas : des allemands !

Géorgie et Arménie

Vendredi 25 octobre 2019

      Le soleil se lève sur les montagnes ; nous reprenons la route, voyons d’autres habitations troglodytes ; très jolie route de montagne qui longe la rivière en contrebas.

Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie

        Visite de la Forteresse de Khertvise, l’une des mieux conservées du pays ; construite au III et IVème siècle avant J-C ; elle changea plusieurs fois d’apparence au cours des siècles et est constituée d’une citadelle, d’un rempart et d’une petite église ; la forteresse a eu une importance à cause de sa localisation.

Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie

        Puis, nous reprenons la route, souvent défoncée ou affaissée, ça nous change de la Turquie ! Arrêt courses à Ahalcike ; en cherchant (vainement) une boucherie, nous apercevons une magnifique citadelle qui domine la ville ! Le temps de comprendre comment y accéder, toujours sans cartes, ni GPS et avec une écriture incompréhensible pour nous, nous  y voici !

Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie

        Akhaltsikle (ou Lomsia) fut fondée au 9ème siècle ; elle comprend : la ville, entourée de 3 remparts et connectée par des tunnels, le château, dominés par une citadelle ; on peut voir la cour, un arsenal, des bains, des églises et une mosquée. Beaucoup d’états se sont succédés à des périodes différentes ; la ville d’Akhaltsikle devint le symbole de la tolérance. L’ensemble a été complètement rénové en 2011-2012.

Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie

        Nous reprenons la route ; ici, vaches, chevaux, chèvres et moutons sont en complète liberté, pas toujours surveillée ! Ils traversent donc n’importe où !

        Enfin, nous arrivons au Parc National Borjomis, très beau, boisé et, à cette époque, multicolore ! Nous stationnons devant l’entrée pour la nuit (il faut une autorisation pour y bivouaquer).

Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie

Samedi 26 octobre 2019

        Après un essai infructueux du plein d’eau à la fontaine, nous reprenons la route, direction Bojormi et, bientôt, bifurquons sur une route étroite et caillouteuse, pour arriver, 1.2 kms plus loin, au Monastère Vert (Cathédrale St Georges), IXème siècle, entièrement rénové ;

Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie

il a été construit près de la rivière Kura, avec de grosses pierres ; l église est à 1 nef ; les cellules des moines étaient autour de l’église ; lors des invasions, au XVIème siècle, ils furent capturés, torturés et tués par les troupes du Shah Tamaz.

Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie

        La traversée de Borjomi est compliquée à cause de travaux et de déviations non précisée. Puis, nous revoilà sur des routes de montagnes, bordées de forêts aux magnifiques couleurs d’automne.

        Déjeuner sur un parking, toujours en altitude. L’après-midi, courses à Baku ; d’abord, enfin une boucherie ! Nous achetons des côtelettes de porc géantes ! Un peu plus loin, un supermarché Spar, TRÈS bien achalandé, on s’éclate !

Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie

        A la sortie de la ville, la route que nous devons prendre est une piste de terre et de cailloux ! Et c’est parti pour 30 kms ! Passons un col à 2454 m. Zhrackara ; On doit s’arrêter, le moteur chauffe ! Dominique en profite pour lever le capot : la sangle qui maintient la batterie a disparu ! Il en met une autre, donne un coup de soufflette pour aider le moteur et…répare la cassette WC qui ne s’ouvrait plus, l’altitude ?

Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie

        En haut du col, contrôle de police (passeports et papiers du véhicule). Puis, commence la descente ; la piste est toujours aussi défoncée ; météo : soleil et quelques gouttes de pluie !

Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie

Nous voyons de petites cailles (enfin, ça ressemble à…) ; nous retrouvons le goudron à Ghado et repérons un endroit dans les arbres pour bivouaquer ; en fait, c’est plutôt une décharge, vu l’amoncellement de détritus en tous genres !

Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie

Dimanche 27 octobre 2019

      La nuit a été calme mais froide ! Nous retrouvons les routes très moches, alternant avec des pistes caillouteuses, fatigantes et poussiéreuses.

        A Ninocmonda, des nids de cigognes coiffent les pylones ; nous liquidons nos Laris (GEL) en faisant divers achats dont le gasoil. Le goudron est tout neuf pour les derniers kms en Géorgie ; nous sommes à 2128 m.

        Frontière de la Géorgie : beaucoup de camions en attente ; passage à la police : visite de curiosité + formalités de sortie : 18 mn. Bye bye, Géorgie !

Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie

Arménie

        Frontière de l’Arménie : 1h1O : douane, assurance, taxes. Bonjour l’Arménie !

        Bavra, 1ère ville où nous nous arrêtons pour retirer des drams (AMD)… au Crédit Agricole ! Déjeuner sur place ; Aurélien, un français en vélo, s’arrête pour papoter et échanger nos infos respectives.

Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie

        Nous quittons la ville ; quelques kms plus loin, une fontaine nous permet de faire le plein d’eau ; puis, nous retrouvons la steppe, comme en Turquie. Traversons Gyowmri, très vivante, marchés de rues.

        La conduite est souvent dangereuse : vite et mal, dépassements hasardeux ; sur la M1, en travaux donc vitesse limitée, nous croisons la police qui nous enjoint de nous arrêter : excès de vitesse ! 18000 AMD (34 euros), aie !

Géorgie et Arménie

        Les villages et les petites villes sont tristounets, beaucoup de constructions vides, habitations et usines.

        Au loin, nous distinguons, dans la brume et en Turquie toute proche, le Mont Ararat, 5137 m. au sommet enneigé.

Géorgie et Arménie

        A 1850m. Tiss’Cargo est un peu poussif ; la pente est assez raide jusqu’à la Forteresse Amberd que nous visiterons demain ; bivouac sur le parking, à 2169m.

Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie

Lundi 28 octobre 2019

      Lever à 7h30, 2°7, beau soleil.

        Nous visitons le site, seuls, sans tickets (trop tôt !), seulement un pourboire au gardien.

        La forteresse date du VII-ème siècle, la chapelle du XII-ème, toutes deux construites en basalte ; les remparts ne sont que d’un côté, l’autre étant naturellement protégé par le relief. La forteresse est devenue successivement une résidence, une base militaire ; elle a été détruite par les Mongols, puis reconstruite à la fin du XIII ème siècle ; elle fut ensuite définitivement désertée.

Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie

        Retour par la même route ; nous contournons Erevan, la capitale ; la circulation est intense et complètement anarchique, voire dangereuse !

Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie

        A une trentaine de kms, nous trouvons un camping, partiellement ouvert, géré par Marty, hollandais, très accueillant !

De là, nous profitons d’une superbe vue ! A notre disposition : cuisine, lave-linge, douche, toilettes, tout est nickel ! Seule, la piscine n’est pas opérationnelle ; vues les températures, on comprend.

Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie

        Marty vient avec nous jusqu’au petit garage du coin de la rue et explique, pour nous, ce qu’il y a à faire sur le véhicule : la révision et, surtout, le nettoyage du réservoir de gasoil infecté par des bactéries (problème récurrent !) ; rendez-vous demain !

Mardi 29 octobre 2019

        Ce matin, nous préparons tout ce qui nous est nécessaire pendant le séjour de Tiss’Cargot au garage. Dominique reste sur place pour voir l'état du réservoir. Il revient pour le repas de midi, le véhicule sera remonté vers 16h00

Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie

        Puis, opération « lessives » ! Tout y passe, c’est le  1er lave-linge que nous trouvons depuis 2 semaines, ça devenait urgent ! Tout sèche au soleil ; à 1650 m. l’air sec aide bien !

Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie

        Repos forcé pour nous ! Vers 15h, Zara vient nous prévenir que le véhicule est prêt ; elle nous accompagne jusqu’au garage où Paco nous explique tout ce qu’il a fait (en arménien traduit en anglais par Zara et en français par moi !). La facture nous semble très correcte, vu le travail effectué !

Géorgie et Arménie

        Retour au camping où nous rangeons tout : outillage, linge…et rentrons chez nous ! Dans la soirée, Marty nous amène une barquette de fraises bio, sympa !

Géorgie et Arménie

Mercredi 30 octobre 2019

      Sandra vient se présenter, aussi sympathique que son mari !

Nous nous sentons tellement bien ici que nous décidons de rester un jour de plus !

        Nous en profitons pour faire de grands rangements dans les soutes (pour Dominique) et, à l’intérieur, du tri et du ménage ! Nous installons aussi quelques autocollants des pays traversés jusqu’à maintenant.

Géorgie et Arménie

Jeudi 31 octobre 2019

        Après cette pause très agréable, nous quittons ce camping 4 étoiles ; le soleil brille mais ne réchauffe pas encore, 10° !

        5 kms plus loin, nous arrivons au Monastère de Gherart, niché au fond du canyon, en partie intégré à la paroi rocheuse.

Géorgie et Arménie

Il date du début du IVème siècle, fondé par St Grégoire l’Illuminateur ; d’abord un monastère rupestre, des moines y vivaient (nombreuses petites grottes dans les falaises) ; il comprend plusieurs églises, c’était un lieu de pèlerinage. Au cours des siècles, il fut pillé, détruit et reconstruit, entouré de fortifications encore visibles ; des reliques ont été trouvées, comme la lance qui a servi à transpercer le cœur du Christ.

Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie

Au cours des siècles suivants, il fut encore détruit et reconstruit plusieurs fois.

Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie

Au cours des siècles suivants, il fut encore détruit et reconstruit plusieurs fois. Par hasard, nous assistons à un récital de chants lyriques (3 femmes et 2 hommes), a capelo : acoustique et prestation d’une qualité exceptionnelle ! Les églises et chapelles ne sont éclairées que par la lumière naturelle ! Très beau ! Une guide francophone nous apprend que les Arméniens sont des chrétiens apostoliques, ce sont les rites qui sont différents.

A l’extérieur, près de la rivière, des arbres sont « garnis » de tissus, foulards ou autres ???

Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie

        Nous revenons sur nos pas puis, pour éviter la traversée d’Erevan, nous bifurquons sur une petite route qui se révèlera être dans un état déplorable ! Déjeuner sur le bord de cette route avec, en toile de fond, le Mont Ararat (Turquie).

Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie

        L’après-midi, nous retrouvons une route correcte ; quelques courses et plein de GPL (0,34 euros le litre!) ; nous sommes l’attraction de cette petite localité !

        Puis,  empruntons une belle route de montagne et passons de 780 m. à 1750 m. en peu de temps ! Nous longeons l’Azerbaïdjan.

Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie

        Enfin, nous quittons la E112 pour une petite route qui serpente dans un canyon étroit et nous amène au Monastère de Novarank ; là, nous rencontrons Dominique et Rabah, qui logent sur place ;

Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie

ils nous amènent un pain typique, sorte de très grande crêpe ovale ! Sur le parking, un chauffeur de minibus touristique, discute avec nous et nous donne une carte touristique du pays, ainsi que 2 bouteilles d’eau, super sympa ! Nous apercevons des chamois ! Bivouac sur place.

Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie

Vendredi 1er novembre 2019

      8° ce matin ! Le jour se lève, les chamois sont descendus sur le site ! Joli tableau au réveil ! A 7h30, le gardien ouvre les grilles et nous faisons un dernier tour dans ce lieu enchateur.

Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie

        Nous reprenons la route du canyon, récupérons Dominique et Rabah qui sont à pied et les déposons au carrefour : ils vont à gauche, nous à droite !

Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie

        Nous essayons, en vain, de trouver le Monastère Yeghegis ; nous nous perdons plusieurs fois dans des villages de montagnes !

Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie

        Après le déjeuner, nous prenons la direction de Tatev ; passons le Col Vorotan, 2344 m. ; la route est souvent en très mauvais état ! Après le col, elle est nettement meilleure ! Nous restons à plus ou moins 2000 m.

Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie

Au passage, nous découvrons ces statues étranges

Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie

        Le brouillard tombe, épais ; nous arrivons sur le parking du téléphérique qui mène au monastère ; après avoir pris les renseignements (prix et horaires), nous avons l’autorisation de dormir sur le parking ! Pourvu que le brouillard disparaisse !

Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie

Samedi 2 novembre 2019

 

      A 6h30, il fait 6°5, beau mais venteux, avec une mer de brouillard en dessous de nous ! Nous prenons le 1er téléphérique de 10h pour le Monastère de Tatev ;

Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie

c’est le plus long téléphérique du monde, 5 kms 752, qui survole la Gorge Vorotan, la rivière du même nom et l’Ermitage de Tatev, datant du début du 17ème siècle.

Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie

        12 mn plus tard, nous voici au pied du Monastère, du IXième siècle, l’un des plus vieux et des plus célèbres des monastères arméniens ; c’était un important centre culturel et spirituel, entouré de murailles et adossé aux rochers ; à l’extérieur, un moulin à huile servait aussi aux villageois. Plusieurs fois pillé ou détruit, il est toujours en restauration.

Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie

        Après la visite, nous montons à pied, un peu plus haut, pour avoir la vue sur un autre angle ; sur le parking, 6 jeunes font un barbecue et nous invitent à le partager ; hélas, nous devons reprendre le téléphérique mais nous goûtons la viande, extra ! Bien sûr, photos souvenir et échange de mails.

Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie

        Le retour se fera encore avec le soleil mais la pluie commence quand nous rejoignons le camping-car ; puis, le brouillard monte, comme hier, mais une grosse averse le dissipe. 

Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie

        Vers 15h, sous la pluie, nous quittons les lieux, par une route plus courte mais en très mauvais état ! Plus loin, nous retrouvons le brouillard ! Nous nous arrêtons près d’une fontaine pour faire le plein d’eau ; une éclaircie nous permet d’apercevoir, en contrebas, Goris que l’on contournera un peu pour prendre une route qui longe la gorge bordée d’arbres aux magnifiques couleurs automnales :

Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie

c’est la route de l’Iran ; beaucoup de camions, dans les 2 sens ; les dépassements sont souvent anarchiques et dangereux ; de plus, elle est très déformée ! Nous passons des cols à 1500 et 1660 m.

        A l’entrée de Kapan, nous faisons du gasoil pour éliminer nos drams arméniens : le prix à la pompe était en euros ! Mais, nous avons payé le prix juste pour le bon nombre de litres ! Tour de magie ???

Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie

Le soir tombe et nous cherchons un bivouac que nous trouvons à la sortie de Kapan, au bout d’une route menant à un monastère !

Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie

Dimanche 3 novembre 2019

 

        Ce matin, il fait gris ; nous nous apercevons que nous sommes garés en face du Monastère Vaharavank ! Nous le visitons ; il date du XIII ème siècle, son nom vient de son fondateur :Vahan Nakhachinokh ; il comportait 2 chapelles, une salle à colonnes, le réfectoire, un portail arqué ; c’était le caveau des nobles princes laïques et religieux.

Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie

        Lentement, les nuages se dissipent et le ciel bleu apparaît, ainsi que le soleil ; au loin, le Mont Baghatsaar, 3256 m, enneigé, magnifique !

        Après Kajaran, la route nous emmène vers les sommets par une route pentue (12%) ; nous sommes à la limite de la neige et ne résistons pas à toucher de la neige arménienne ; les paysages sont grandioses. Nous passons un col à 2535 m, puis entrons dans Arenik National Park.

Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie

        Arrivée à Mehgri, seulement 715 m ; nous écoulons nos derniers drams arméniens en courses ; déjeuner près de l’hôpital.

Puis, direction la douane arménienne : 15 mn pour les formalités de sortie, police et douane, visite sommaire du véhicule.

Géorgie et Arménie
Géorgie et Arménie

Partager cet article

Repost0